Le cyclotourisme : voyager autrement

Le cyclotourisme : une autre manière de voyager

 

Les vacances d’été sont toujours l’occasion de découvrir de nouvelles régions. Et si cet été, vous en profitiez pour changer vos habitudes, et pourquoi pas effectuer un voyage avec un impact écologique réduit : le cyclotourisme ?

Mais pas facile d’embarquer sa petite famille dans cette aventure sans une bonne préparation !

Pour vous aider, rien de mieux que le retour d’expérience d’une famille qui en a fait un mode vie pendant près de huit mois avec pas moins de 8000 km au compteur !

Nous avons interviewé pour vous, Caroline Segoni du blog « Graines de Baroudeurs » qui voyage à vélo avec sa famille. Caroline est l’auteure du livre « Notre tour à 7 roues ».

La famille Segoni de Graines de Baroudeurs

 1. Quand avez-vous fait votre premier voyage à vélo avec vos enfants ? 

Nous avons fait notre premier voyage à vélo lorsque notre ainée, Manon, avait 15 mois. Nous cherchions un moyen de pouvoir voyager avec un bébé, nous avons donc voulu tester le vélo tourisme avec un premier voyage de trois jours en Vendée.

Ce mode de déplacement nous a convenu, aussi bien à nous qu’à Manon. Quand Hugo est arrivé, nous étions donc déjà convaincus par le vélo tourisme. Hugo a pris la place de sa sœur dans la remorque et Manon est passée au vélo suiveur, c’est un vélo qui est accroché à celui de son papa. Pour Hugo, nous avons commencé par un tour de quartier lorsqu’il avait 15 jours. Il était placé dans un hamac pour nourrisson directement attaché à la banquette de la remorque. Nous avons fait évoluer le matériel en fonction de l’évolution de nos enfants. Pour le nourrisson, ce hamac est au vélo, ce que le siège-auto est à la voiture.

Il faut donc être conscient de l’état de croissance de son bébé notamment avec les nourrissons. Il faut absolument avoir un matériel homologué aux normes en vigueur. La location de remorque pour vélo ou de matériel pour vélo est une bonne solution pour avoir du matériel toujours adapté à son enfant qui grandit.

 

 2. Pourquoi le vélo ?

Avant d’avoir des enfants, nous faisions beaucoup de randonnées à deux. Puis, avec l’arrivée de Manon, voyager à vélo était plus facile. Le vélo permet d’avoir du temps pour observer l’environnement, c’est plus rapide qu’à pied donc on voit plus de paysage. Mais c’est aussi plus lent que la voiture, ça nous permet donc d’observer les oiseaux, la nature, et de faire beaucoup de rencontres… Cela permet aussi d’emmener le matériel nécessaire pour un enfant.

 

3. Pour des parents non-initiés, quels sont les conseils (liés aux enfants / bébés) que vous leur donneriez pour préparer, organiser leur voyage?

On ne part pas sur un coup de tête ! La clef de la réussite est l’organisation. Il ne faut pas que ce mode de transport soit imposé aux enfants. Votre organisation doit donc prendre en compte l’âge de vos enfants, leurs envies, leurs capacités…Il est impératif de tester le matériel avant, de connaitre les capacités de son enfant et de savoir à quel rythme peut-on avancer. Il n’est pas recommandé de partir une semaine avec un enfant qui n’a jamais pédalé. Durant la phase de préparatifs, associez les enfants dans l’itinéraire, proposez-leur un carnet de route. Pour que le voyage se déroule au mieux et qu’il soit apprécié par toute la famille, bien impliquer les enfants avant et pendant le voyage est essentiel.

 

 4. Comment choisir un parcours / itinéraire adapté aux enfants?

Le plus facile est de voyager dans un environnement adapté en empruntant des réseaux de voies vertes, pistes cyclables, pistes balisées et entretenues. Le long d’un canal par exemple, cela permet également d’avoir des points de visites sur le chemin. Le canal de Bourgogne est un excellent choix. Il faut préparer un circuit aménagé pour voyager en sécurité : les voies vertes permettent de circuler avec des remorques. Préparer l’itinéraire permet d’éviter des nationales par exemple qui peuvent s’avérer dangereuses.

Il faut également s’adapter au rythme des enfants et ne pas s’imposer de trop grandes distances chaque jour. 20 km par jour, c’est déjà très bien. Ça vous permet de ne pas avoir le nez sur la montre par peur d’arriver en retard à l’hébergement ou d’arriver épuisés et de n’avoir qu’une envie, celle de se coucher.

 

5. Quel matériel choisir lorsqu’on voyage avec un bébé ? Quels sont les indispensables ?

La remorque à vélo est un indispensable surtout avec des enfants en bas-âge. Il faut cependant être vigilant avec les enfants à l’arrière car nous n’avons pas de visibilité directe sur la remorque. Nous gardons un œil sur les enfants toutes les dix minutes : en s’assurant qu’ils dorment ou en parlant avec eux, et en maintenant la conversation. Il faut également faire attention à la protection UV. Avoir une moustiquaire et une protection UV pour la remorque sont deux indispensables. Cela permet éviter les coups de soleil, la poussière et les insectes. La moustiquaire permet au bébé ou à l’enfant de ne pas avoir trop chaud en étant aéré, tout en ne recevant pas toute la poussière émise par le vélo qui la tracte.

Je conseille aussi d’emporter un sac à viande et une couverture de survie, et des gilets jaunes, y compris pour les enfants.

Location de remorque vélo pour enfants

6. Quel budget prévoir ?

Nous avons un budget d’environ 80 euros par jour pour 2 adultes et 2 enfants. Le plus gros poste de dépense est l’hébergement. Cela varie selon l’hébergement que vous prévoyez, auberge ou emplacement camping. Le second poste est la nourriture car nous nous faisons plaisir avec des marchés locaux et des produits venant de petits producteurs. Nous préférons cuisiner plutôt que de manger des boites de conserve, pour cela nous avons une petite cuisine mobile avec cuisiner lorsqu'on voyage à vélo avec un bébé et des enfants. Nous pouvons faire des recettes simples et efficaces tout en se faisant plaisir notamment le soir au camping, nous avons plus de temps pour cuisiner.

Enfin, le budget varie en fonction des visites que nous prévoyons. Les visites peuvent être gratuites. C’est l’avantage de voyager avec des enfants en bas-âge. Plus ils sont jeunes, plus vous aurez de chance d’avoir la gratuité. Une petite astuce pour cibler des visites intéressantes pour les enfants avec un budget raisonnable : regardez les endroits ayant un label pour les enfants ou encore étiquetés « Aventures Mômes » en Saône-et-Loire.

Louer une remorque vélo pour un voyage à vélo avec des enfants

7. Quel type d’hébergement recommandez-vous pour les enfants ?

Plusieurs types d’hébergements sont possibles. Nous prenons souvent des emplacements dans des campings avec un accès à l’électricité pour notre matériel photo mais il existe d’autres alternatives comme les chambres d'hôtes, les auberges de jeunesse. Vous pouvez aussi dormir chez l’habitant grâce au site warmshowers.org. Ce réseau cycliste « douche chaude » de sa traduction, peut être une bonne alternative pour plus de confort. Vous pouvez partager un repas avec les locaux, faire vos machines à laver…

Je loue une attache vélo pour enfants

8. Que prenez-vous dans vos bagages (vêtements, médicaments, jouets…) pour les enfants ?

Il ne faut pas trop se surcharger. Nous prévoyons donc trois tenues de rechange par personne (2 shorts + 1 pantalon ; 2 tee-shirts manches courtes + 1 tee-shirt manches longues, un pull polaire, un coupe-vent). Nous utilisons la technique de l’oignon. C’est-à-dire que nous empilons les couches et les retirons au fur et à mesure de la journée et de la température. Nous prenons également un plaid qui peut avoir de multiples usages.

Nous emportons toujours une petite trousse à pharmacie avec le minimum nécessaire: crème solaire, pansements, sérum physiologique, désinfectant et doliprane… Nous avons longtemps emporté le mouche-bébé. Lors d’un voyage en France, les points pharmacie sont fréquents donc nous ne prenons que le minimum.

Pour les jouets, nous prenons un livre, un ou deux doudous, des crayons de couleurs et un carnet de bord pour qu’ils dessinent et collent des petites choses collectées au cours du voyage, un ou deux jeux de société faciles à emporter type UNO, une balle.… Mais pas trop de jouets car les enfants s’amusent facilement avec peu. Chaque jour, nous faisons plusieurs arrêts dans les parcs municipaux pour laisser les enfants jouer. Pour les livres, nous profitons des boites à livre sur le long de notre périple pour échanger nos livres contre de nouveaux.

 

9. Y a-t-il du matériel que vous avez regretté d’avoir emmené?

Nous avons regretté d’avoir emmené trop de jouets. Nous avons même dû en renvoyer.

 

10. Comment gérer les difficultés durant le voyage? Moral des enfants, distance, problème de santé …

Il faut être vigilant sur le choix de la période durant laquelle on part, pour la météo en particulier. La première difficulté est le vent avant même la pluie.

En ce qui concerne le matériel, si vous avez un problème plus important qu’une crevaison, vous pourrez toujours trouver de l’aide auprès des loueurs de vélo qui se trouvent sur les voies vertes.

L’astuce en cas de coup de mou des enfants: organisez un challenge et laissez-les gagner pour les remotiver.

La distance et la durée des étapes peuvent impacter le moral. Il vaut mieux sauter une étape ou revoir à la baisse les distances plutôt que tenter et regretter.

En cas de problème de santé, il faut toujours prévoir une pharmacie de secours et en cas de doute, n’hésitez pas à faire une visite chez le médecin et le dentiste.

 

11. Avez-vous encore quelques astuces pour voyager à vélo avec des enfants?

Le rythme doit être adapté aux enfants et il faut avoir confiance en leurs capacités d’adaptation, faire des retours sur ce qu’ils ont aimé et moins aimé, ne pas trop surcharger les journées et surtout lâcher prise.

Ne pas hésiter à consulter les nombreux labels tels que « Accueil Vélo » de France Vélo Tourisme, l’association nationale d’usagers des véloroutes et voies vertes AF3V, les offices du tourisme, warmshowers.org,…

 

 12. Un dernier conseil à une famille qui voudrait se lancer dans l’aventure ?

Pour voyager en sécurité, n’hésitez pas à porter des gilets jaunes, même pour les enfants.  Prenez le temps de vous détendre et gardez en tête que le voyage en famille reste du loisir. Un dernier mot : OSEZ !

 Location remorque à vélo pour bébé

Un grand merci à Caroline ! N'héistez pas à la contacter si vous avez des questions. Elle sera enchantée de vous répondre.

Caroline Segoni du blog grainesdebaroudeurs.com et auteure du livre « Notre tour à 7 roues ».

Laissez votre commentaire